Posts Tagged ‘Sharky’

Trois instants lacrymaux

Ceth demande trois films devant lesquels j’ai pleuré ; en fait je suis susceptible de pleurer devant n’importe quel film comprenant une séquence de personnage en larmes, de personnage à l’enterrement de son meilleur ami mort d’overdose, de personnage se faisant arracher son enfant des bras pour partir à la chambre à gaz, de Marie-Antoinette à l’accouchement de cette pute de Comtesse d’Artois.

J’ai donc choisi trois passages tirés de trois films que je re-regarde régulièrement, comme les gosses, et qui me font pleurer à tous les coups, ce qui est bien pratique quand j’ai chopé une saloperie dans l’oeil à cause de mes foutus cils encore plus courts que des cils de garçon.

***

Comme mon mari est parfait, alliant avec modestie une virilité toute en muscles puissants et une sensibilité qui le pousse parfois à oublier de regarder la seconde mi-temps des matchs de foot pour zapper sur des documentaires sur la haute couture (si si), il réclame régulièrement à revoir Love Actually. Aucun problème, Love Actually, j’adore, même avec un type à côté qui répète pendant tout le film que “décidément, les anglais sont vraiment hors concours sur les comédies”. Par contre, j’ai pratiquement toujours une envie subite de pipi au moment où Emma Thompson s’apprête à ouvrir son cadeau de Noël, et on me voit réapparaître comme par hasard dix bonnes minutes plus tard. Je ne supporte pas cette scène où elle pleure dans la chambre, elle m’avait déjà fait chialer quand j’étais allée voir le film à sa sortie au cinéma, et depuis, quelques évènements familiaux sont survenus qui me rendent la situation insoutenable. Comme être adulte, c’est savoir éviter ce qui nous fait mal, je préfère la fuite, à moins d’avoir un moral d’acier ce jour-là (par exemple si Sharky a posté une photo de ses fesses, ou si Bigornite est en RTT.)

***

Légendes d’automne est une blague récurrente pour mes copines et moi, pour toutes sortes de raisons pas avouables. Seul petit problème : je n’avais pas vu le film, et elles étaient obligées de me raconter l’histoire avec tous ces personnages de la même famille qui couchent avec la même fille, prénoms, chronologie, c’était pas facile à suivre (cette Susannah, quelle foutue coquine !). Heureusement, Supermar a fini par m’offrir le DVD à Noël, et partie pour le regarder au second degré, il se trouve que j’ai bien aimé.

J’ai du vachement bien aimer, même, parce que je le re-regarde aussi régulièrement. J’ai un peu honte, mais j’adore. Et pas qu’à cause de Brav Tipp, hein, à cause que j’aime les histoires où tous les protagonistes sont malheureux, et en particulier, je raffole des personnages qui pourraient tout avoir, et qui gâchent tout consciencieusement tellement ils sont remplis de démons jusqu’à l’occiput, à la Heathcliff. Et dans Légendes d’automne, la scène qui me permet de tremper mon oreiller, c’est bien entendu la scène de la foire, quand Alfred et Susannah rencontrent par hasard Tristan avec sa femme et ses deux fistons. Les premiers sont malheureux à crever, les seconds tellement heureux qu’on arrive même plus à être jaloux (mais bon, c’est Légendes d’automne, hein, ça va pas durer…) et la pauvre Susannah qui est là , qui a tout perdu, aux côtés de son grand pète-sec de mari qui ne lui a même pas fait d’enfant, et qui regarde l’amour de sa vie heureux avec une autre, et son gamin qui ressemble tellement à son ancien fiancé mort (excusez du peu), toute cette détresse, tout ce gâchis, toute cette cruauté, moi ça m’essore les tripes à 800 tours/minute.

***

Mais alors, le film que je regarde quand j’ai besoin d’ouvrir les vannes un bon coup, c’est définitivement Tout sur ma mère. Là aussi, une bonne dose de drames (un père absent, un fils mort, une religieuse sidéenne enceinte d’un travelo, tout…) mais aussi de l’humour à proportion égale : le régal. Et la scène qui m’achève se résume à une toute, toute petite phrase, quand le père de Rosa, qui perd la boule, se désole de ce que son chien va “vraiment avec n’importe qui”. Rideau.

***

Bon, et puis je pleure aussi quand Forest demande “est ce qu’il est normalement intelligent ?” ; pendant l’enterrement de Gareth ; quand Stewart coupe le doigt d’Ada ; à la mort d’Edward Bloom ; quand tombe la tête de Tuptim ; quand Mathilde retrouve Manech ; à cause du manteau de la petite fille en rouge ; et bien sûr, quand Marie-Antoinette assiste à l’accouchement de cette pute de Comtesse d’Artois.

:mad:

***

NB : attention, commentaires bourrés de spoilers !

16

10 2007

3 ans !

3 ans de blog à partir d’hier ! (oui, tout le monde a commencé à bloguer en octobre 2004) Pour l’occasion j’aimerais m’amuser un peu sur le thème “Trois” - heuuuuuuuuuu par contre j’ai pas spécialement prévu d’organiser des plans à trois entre lecteurs : arrangez-vous entre vous, moi j’peux pas, chuis enceinte :mad:

Histoire de rire, je vous donne le lien vers la première version du blog, hébergée à l’époque par iciblog - même que c’est là que j’ai rencontré Sharky.

Si vous avez des idées de billets sur le thème “Trois trucs” genre : trois choses que je rêve de faire, trois gens connus que j’ai rencontrés, trois objets que j’ai fait fondre sur la plaque du four, enfin, vous voyez un peu le genre : vous gênez pas, proposez !

Allez, pour terminer, un défi fou : faites moi plus de trois commentaires sur cette note, pour me montrer comme vous m’aimez :grin:

08

10 2007

Concept “soirée pyjama”

Voilà une chaîne trouvée chez Céline, une chaîne parfaite pour les bloglouzeurs tels que moi à qui personne n’envoie jamais de chaîne, puisque les destinataires se choisissent eux-mêmes :grin:

Donc, le but du jeu est de se signaler dans les commentaires, à la suite de quoi :

1 - Vous dirai pourquoi je vous ai mis(e) dans ma liste de liens (ou pas mis)
2 - Vous associerai à un film ou une chanson
3 - Vous dirai un fait quelconque sur vous
4 - Donnerai mon premier souvenir de vous
5 - Vous associerai à un personnage ou un couple
6 - Demanderai quelque chose sur vous que j’ai toujours voulu savoir
7 - En retour, vous devez poster ceci sur votre blog (enfin, si vous voulez.)

(tout ça parce que j’ai envie d’évoquer cette délicieuse époque où Sharky et moi nous pourissions à propos d’Amélie Poulain)

Au fait, j’ai deux-trois articles retardataires de “Quand le chat n’est pas là “, je vais m’en occuper, promis :)

25

04 2007

Le chat est là , tout le monde roupille

Hier, je m’apprêtais à répondre à Me et Sharky qu’il serait bien qu’ils couchent ensemble une bonne fois pour toute, ou bien qu’ils arrêtent leur trip 2 en 1 genre “Fight Club”, quand le dslam a décidé que l’adsl, c’était pour les cons, et s’est mis en grève pour la journée.

Je n’ai donc pas pu vous faire baver avec mes photos de l’océan turquoise baignant les plages de sable blanc et ces saloperies de dauphins. De plus, je mange au boulot à midi, parce qu’on a reçu un nouveau prospectus pour un service de livraison de burgers et qu’il faut par conséquent absolument le tester.

Tout ça pour vous faire voir comme ce blog est infiniment mieux animé en mon absence :razz:

Tags: ,

19

04 2007
  • Catégories

  • Méta

  • Archives



  • Google Analytics Alternative